Portail d'informations ski sur les pistes des Aravis

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Téléski débrayable du Petit Chamois

Retour à la page des remontées mécaniques de Manigod

Au sommaire :

  • Les débuts de l'équipement du col de Merdassier
  • Présentation du téléski du Petit Chamois
  • La gare aval
  • La ligne
  • La gare amont
  • Conclusion

 

Les débuts de l'équipement du col de Merdassier

En 1971, les deux premières remontées mécaniques de Merdassier furent installées : il s'agissait des téléskis du Chevreuil et du Petit Chamois. Ce dernier part en amont de la route du col sur le versant de l'Etale et qui, après avoir montée quelque peu sur ces alpages, permit de skier sur des pistes techniques, comme il n'y en avait encore point sur le domaine puisque les autres appareils étaient voués à la desserte de pistes faciles et moyennes. L'année suivante, l'extension du domaine skiable de Merdassier continua avec l'installation des téléskis des Chevrettes, du Petit Choucas et du Grand Choucas. Les deux téléskis du Choucas furent installés sur le même versant que le téléski du Petit Chamois mais ils desservent des pistes moins difficiles que celui-ci.

Après quelques années de pause, le domaine de Merdassier reprit ses investissements en installant en 1977 le téléski du Grand Chamois. Partant du fond du col de Merdassier, il monte assez haut sur le massif de l'Etale en franchissant pas moins de deux virages à gauche. Cette réalisation permit la création de nouvelles pistes ou portions de pistes desservis déjà sur le bas depuis 1971 avec le téléski du Petit Chamois. Il servit donc en quelque sorte à doubler ce premier téléski en plus long afin de desservir de plus grands espaces. Mais surtout, afin de pouvoir construire le téléski du Grand Chamois, le téléski du Petit Chamois fut amputé de sa dernière partie, descendant la gare amont à la sortie du petit bois où il se trouve actuellement. 

Le domaine de Merdassier continuera à se développer au fil des années avec la construction d'autres téléskis (notamment le Merle en 1983) et d'un télésiège, celui du Chevreuil en 1987.

Depuis cette période, le domaine n'a que peut évoluer au niveau des remontées : seul deux appareils furent installés. A la place, un réseau de neige artificiel fut mis en place sur le versant de la Tête de Cabeau, alimenté par un lac artificiel. Le versant de l'Etale et ces quatre téléskis ne virent pas l'arrivée des enneigeurs artificiel alors que leurs pistes restent très attractives et assez exposé au vent latéral...

 

 

Situation du téléski sur le plan des pistes :

Le téléski du Petit Chamois est situé à côté du téléski du Grand Chamois qui est l'appareil le plus difficile du domaine, d'où la difficulté des pistes desservies par le Petit Chamois. La piste du Génépi (8) retourne au départ de l'installation, tout comme celle des Airelles (7). La piste de l'Ancolie (5) permet quant à elle d'accéder aux téléskis du Choucas ou de rejoindre le domaine skiable de la Clusaz.

 

 

Présentation du téléski du Petit Chamois

La réalisation du téléski du Petit Chamois a été confiée à l'entreprise Montagner qui fournira la quasi-totalité des téléskis de la station. Cet appareil est typique pour son époque. Que ce soit au niveau des gares ou des pylônes, il n'y a pas de particularités à relever si ce n'est qu'il fait partie des appareils ayant leurs poulies d'entrée et de sortie de gare au même niveau, c'est-à-dire à l'avant de la gare comme ce fut le cas sur bien d'autres téléskis Montagner. 

Actuellement, le débit de cet appareil est suffisant sur l'ensemble de la saison puisque les skieurs préfèrent se rendre au téléski du Grand Chamois qui dessert les mêmes pistes que le Petit Chamois mais en beaucoup plus longue puisque son arrivée est bien en amont de celle du Petit Chamois. Toutefois, ce dernier permet de bien absorber le surplus de skieurs lorsque les autres appareils du secteur arrivent à saturation.

 

Les caractéristiques actuelles du téléski du Petit Chamois :

Caractéristiques administratives :

  • Nom de l'installation : le Petit Chamois
  • Type d'appareil : téléski à perches découplables
  • Secteur : Merdassier
  • Commune : Manigod
  • Exploitant : Manigod Labellemontagne
  • Saison d'exploitation : hiver
  • Constructeur : Montagner
  • Année de construction : 1971

Caractéristiques géométriques :

  • Altitude de la gare aval : 1510 m
  • Altitude de la gare amont : 1660 m
  • Longueur : 698 m
  • Dénivelée : 150 m
  • Pente moyenne : 36%
  • Pente maximale : 40%

Caractéristiques techniques :

  • Emplacement de la station motrice : aval  
  • Emplacement de la station de tension : amont
  • Type de tension : contrepoids
  • Capacité des perches : 1 personne
  • Dispositif d'accouplement : douille auto-coinçante 

Caractéristiques de la ligne et d'exploitation :

  • Nombre de pylônes : 7
  • Nombre de virages : 0
  • Sens de montée : gauche
  • Vitesse en ligne : 3.5 m/s
  • Temps de montée : 3mn 19s
  • Débit : 685 p/h
  • Difficulté de la ligne : difficile

 

 

La gare aval

La gare est située au col de Merdassier, à 1510 mètres d'altitude. C'est ici que ce trouve la partie motrice de l'appareil. Cette gare aval Montagner était assez classique pour l'époque : elle se compose d'un double pylône à l'arrière associé à un simple fût à l'avant et supportant une structure où sont montées la chaîne cinématique à l'arrière (moteur, réducteur, poulie motrice), la glissière pour stocker les perches, le double déclencheur à l'avant sans oublier enfin les poulies d'entrée et de sortie de gare qui sont côte-côte comme pour une grande partie des téléskis d'époque de ce constructeur.

 

La gare aval et le pylône 1 :

Vues sur la gare :

La file d'attente au départ du téléski :

Vue sur la chaîne cinématique de l'installation :

 

 

La ligne

La ligne est de longueur moyenne, mais celle-ci monte de façon assez soutenue dans les alpages de l'Etale. Dès le départ, la pente se durcit jusqu'au pylône 2 où elle se radoucie encore au passage du pylône suivant. Après un court replat, la ligne remonte dès le pylône 4 et va rester pentue et régulière jusqu'au pylône 7, c'est-à-dire l'arrivée. Du fait que la montée est assez soutenue sur l'intégralité du parcours et que le final de la ligne se fait au coin d'un bois où il est difficile d'évacuer facilement la ligne de montée en cas de chute, ce téléski est classé difficile.

La ligne compte 7 pylônes numérotés de 1 à 7. Dans l'ordre de la montée, cela donne :

  • P1 : C
  • P2 : S/S avec une poulie incliné à 90° pour le rétrécissement de la voie sur le brin descendant
  • P3 : S/SC
  • P4 : C
  • P5 : S/SC
  • P6 : SC/SC
  • P7 : S/S

 

Vues sur la ligne :

Vue aérienne de la ligne avec l'emplacement des pylônes :

Les lignes du téléski du Petit Chamois (juste devant) et du téléski du Grand Chamois (à droite en face) vue depuis la piste des Armoises :

La totalité de la ligne vue de la gare aval :

Le début de la ligne avec le centre des infrastructures du col de Merdassier juste derrière :

Le début de la ligne avec le téléski du Merle en arrière-plan :

Le milieu de la ligne :

La ligne vue de la piste du Génépi :

Vues vers le bas de la ligne :

La ligne vue depuis la piste des Airelles au niveau du bois :

Le sommet de la ligne dans le petit bois :

Pylône 1 :

Portée entre les pylônes 1 et 2, on attaque un petit raidillon dès le départ :

Pylône 2 :

Pylône 3 :

Portée entre les pylônes 3 et 4, avec la piste du Génépi à droite :

Pylône 4, seconde compression de la ligne :

Pylône 5 :

Pylône 6, au coin du petit bois en contrebas de la gare amont :

Portée entre les pylônes 6 et 7 :

Pylône 7 d'arrivée :

 

 

 

La gare amont

La gare amont est située à 1660 mètres d'altitude, sur le versant de l'Etale en montant vers la Pointe de Merdassier. Elle est constituée d'une simple poulie de retour tension par contrepoids montée sur un pylône tubulaire.

La zone de lâcher :

Vues sur la gare :

 

 

Conclusion

Le téléski du Petit Chamois est très fortement concurrencé par les téléskis du Choucas et celui du Grand Chamois. Cela fait qu'il n'est pas très populaire au sein du domaine. Malgré tout, il reste quand même utilisé, surtout lorsque les autres appareils du secteur sont saturés. Il n'y a donc par conséquent à ce jour aucun projet de remplacement de cet appareil qui est le plus vieux téléski du col de Merdassier mais qui demeure adapté à la desserte du bas du secteur le plus difficile du domaine, avec le téléski du Grand Chamois. 

 

 

Retour à la page des remontées mécaniques de Manigod