Portail d'informations ski sur les pistes des Aravis

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Les remontées mécaniques

Télésiège quadriplace fixe du Chevreuil et téléski débrayable de la Chevrette

Retour à la page des remontées mécaniques de Manigod

 

Au sommaire :

  • Merdassier et l'équipement de la Tête de Cabeau...
  • Le Chevreuil, premier télésiège quadriplace du massif des Aravis ! 
  • Les gares aval
  • La ligne du téléski de la Chevrette
  • La gare amont du téléski de la Chevrette
  • La ligne du télésiège du Chevreuil
  • La gare amont du télésiège du Chevreuil
  • Conclusion

 

Merdassier et l'équipement de la Tête de Cabeau...

En 1971, les deux premières remontées mécaniques de Merdassier furent installées : il s'agissait des téléskis du Petit Chamois et du Chevreuil. Ce dernier était un appareil Montagner et fut installé sur le tracé de l'actuel télésiège du Chevreuil. Le téléski du Chevreuil desservait de nombreuses pistes de niveau intermédiaire sur la Tête de Cabeau et permettait d'accéder au secteur de la Croix-Fry (le retour se faisant par le téléski de la Tête de Cabeau 1 doublé en 1972 par le téléski de la Tête de Cabeau 2).

L'année suivante, l'expansion du domaine skiable de Merdassier continua avec l'installation des téléskis du Petit Choucas, du Grand Choucas et de la Chevrette (appelé aussi téléski du Petit Chevreuil). Ce dernier a été installé en parallèle au téléski du Chevreuil qu'il longeait en beaucoup plus court puisqu'il fait moins de 200 mètres de long. Cet appareil du constructeur Montagner est dédié aux débutants, tout comme le téléski du Petit Choucas.

Dans les années qui suivent, la station de Manigod se développa : sur le secteur de la Croix-Fry sera notamment construit en 1981 le télésiège deux places de la Crète Blanche, desservant de nombreuses pistes et permettant de basculer sur Merdassier, rôle que tenaient exclusivement les deux seuls téléskis de la Tête de Cabeau auparavant.

En 1983, le téléski du Merle fut installé sur le secteur de Merdassier. Cet appareil partait du fond du col, à proximité du départ du téléski du Grand-Chamois (1977), et montait jusqu'au sommet de la Tête de Cabeau en étant dévié par pas moins de quatre virages ! Ainsi, il a pu doubler le téléski du Chevreuil dans la desserte des pistes du secteur et l'accès à la Croix-Fry.  

Les téléskis du Chevreuil et de la Chevrette, premiers et seuls appareils équipant le versant de Merdassier jusqu'en 1983.

 

Finalement, en 1987, le téléski du Chevreuil, ne débitant plus assez pour la liaison Croix-Fry/Merdassier fut remplacé par le premier télésiège de Merdassier et à quatre places de surcroit ! Ce télésiège du Chevreuil, construit par Pomagalski, reprit le même tracé que le téléski démonté.

Le télésiège du Chevreuil desservait de nombreuses pistes bleues retournant à son départ ce qui permettait notamment aux skieurs de rester vers cet appareil et les téléskis voisins. Mais il permettait également de basculer sur la Croix-Fry. Cela permis d'expliquer le choix de cet appareil en 1987 qui offrait un débit important ainsi qu'un accès facile à tous les skieurs. Le Chevreuil devint ainsi l'installation la plus importante du secteur et même de la station...

Pour améliorer l'espace débutants de Merdassier, les téléskis du Blanchot et du Baby Chou furent installé en 2000 entre les téléskis du Merle et de la Chevrette. Avec ce dernier, ils constituent ainsi une grande zone de trois appareils de niveau différents pour l'apprentissage du ski.

 

 

Situation du télésiège et du téléski sur le plan des pistes :

Le télésiège du Chevreuil dessert de nombreuses pistes sur la Tête de Cabeau. Tout d'abord, il y a la piste de l'Armoise (10) qui permet de descendre vers les téléskis du Merle et du Grand Chamois. En parallèle à cette dernière, la piste de la Chevrette (11) permet de se rendre au départ du téléski du Blanchot. Ensuite, il y a les Girolles (14) et les Framboises (15) qui retournent au départ de l'installation. Enfin, la piste des Bleuet (16) est une variante de la piste des Girolles qui permet également de rejoindre le secteur la Croix-Fry, sur l'autre versant de la Tête de Cabeau.

Quant au téléski de la Chevrette, il dessert la piste des Genêts (19) qui retourne au départ de l'appareil.

 

 

Le Chevreuil, premier télésiège quadriplace du massif des Aravis !

La réalisation du téléski de la Chevrette (ou Petit Chevreuil comme on le trouve dénommé sur d'anciennes revues) a été confiée à l'entreprise Montagner qui fournira quasiment la totalité des téléskis de Manigod. Cet appareil était typique pour son époque : il était notamment équipé d'une gare primitive monofût très haute avec ses potences de décâblage, de 2 pylônes et d'une gare amont de type poulie flottante. On notera juste que sa gare aval possède les poulies d'entrée et de sortie de gare au même niveau, c'est-à-dire à l'avant de la gare comme ce fut le cas sur bien d'autres téléskis Montagner tel que le Petit Chamois et le Petit Choucas à Manigod.

La réalisation du télésiège du Chevreuil a quant à elle été confiée à l'entreprise Pomagalski qui fournira un appareil issus de la nouvelle gamme de gare motrice "Alpha" officiellement lancée en 1982, puis améliorée dès 1983, et qui assure l'entrainement et la tension de l'installation. Sa ligne est également assez classique et est pourvue de sièges "Arceau", alors en vogue aussi bien sur les nouveaux télésièges quadriplaces que sur les appareils biplaces et triplaces de dernière génération. Enfin, la gare amont de retour fixe de cet appareil est ce qu'il y a de plus classique. On notera d'ailleurs que le Chevreuil a été le premier télésiège quadriplace construit dans le massif des Aravis ! Depuis, le télésiège n'a pas subi de modifications hormis l'ajout d'un tapis au cours de l'automne 2009 et qui a permis de conforter l'embarquement des skieurs. Cet ajout a également entrainé le remplacement des portillons d'embarquement.

 

Actuellement, le téléski continu à être apprécié des débutants du secteur. Avec ses voisins les téléskis du Blanchot et du Baby Chou construits en 2000, il constitue un grand espace pour l'apprentissage du ski à Merdassier. Son débit reste ainsi suffisant la majeure partie de la saison.

En revanche, pour le télésiège du Chevreuil, il est bien souvent littéralement pris d'assaut, ce qui est également le cas du téléski doublon du Merle. Mais malgré sa saturation régulière, il n'y a pas d'urgence à le remplacer, d'autres points noirs devenant prioritaire tel que les téléskis de la Tête de Cabeau sur le versant de la Croix-Fry.

 

Les caractéristiques actuelles du télésiège du Chevreuil :                                                                                          

Caractéristiques administratives :

  • Nom de l'installation : le Chevreuil
  • Type d'appareil : télésiège à pinces fixes 
  • Secteur : Merdassier
  • Commune : Manigod 
  • Exploitant : Manigod Labellemontagne
  • Saison d'exploitation : hiver et été 
  • Constructeur : Pomagalski
  • Année de construction : 1987

Caractéristiques géométriques :

  • Altitude de la gare aval : 1500 m
  • Altitude de la gare amont : 1660 m
  • Longueur : 807 m
  • Dénivelée : 160 m
  • Pente moyenne : 20%
  • Pente maximale : 46%

Caractéristiques techniques :

  • Emplacement de la station motrice : aval
  • Type de gare motrice : gare "Alpha" à 6 vitres
  • Puissance : 158 kW
  • Emplacement de la station de tension : aval
  • Type de tension : hydraulique
  • Nombre de vérins : 2
  • Aide à l'embarquement : tapis d'embarquement
  • Capacité des sièges : 4 personnes  
  • Type de sièges : sièges "Arceau"
  • Nombres de sièges : 99
  • Dispositif d'accouplement : pinces fixes

Caractéristiques de la ligne et d'exploitation :

  • Nombre de pylônes : 11
  • Nombre de virages : 0
  • Sens de montée : gauche
  • Vitesse en ligne : 2.3 m/s
  • Temps de montée : 5mn 51s
  • Débit : 2050 p/h

Les caractéristiques actuelles du téléski de la Chevrette :

Caractéristiques administratives :

  • Nom de l'installation : la Chevrette
  • Type d'appareil : téléski à perches découplables
  • Secteur : Merdassier
  • Commune : Manigod
  • Exploitant : Manigod Labellemontagne
  • Saison d'exploitation : hiver
  • Constructeur : Montagner
  • Année de construction : 1972

Caractéristiques géométriques :

  • Altitude de la gare aval : 1500 m
  • Altitude de la gare amont : 1528 m
  • Longueur : 195 m
  • Dénivelée : 28 m
  • Pente moyenne : 15%
  • Pente maximale : 17%

Caractéristiques techniques :

  • Emplacement de la station motrice : aval  
  • Emplacement de la station de tension : amont
  • Type de tension : contrepoids
  • Capacité des perches : 1 personne
  • Dispositif d'accouplement : douille auto-coinçante 

Caractéristiques de la ligne et d'exploitation :

  • Nombre de pylônes : 2
  • Nombre de virages : 0
  • Sens de montée : gauche
  • Vitesse en ligne : 1.7 m/s
  • Temps de montée : 1mn 55s
  • Débit : 600 p/h
  • Difficulté de la ligne : facile

 

 

 

 

 

Les gares aval

Les gares aval sont situées au col de Merdassier, à 1500 mètres d'altitude. La gare Montagner du téléski est motrice de l'installation. Elle se compose d'un simple pylône supportant une structure où sont montées la chaîne cinématique à l'arrière (moteur, réducteur, poulie motrice), la glissière pour stocker les perches, le double déclencheur à l'avant et enfin les poulies d'entrée et de sortie de gare qui sont au même niveau.

La gare Pomagalski du télésiège est également la station motrice. Elle se compose de deux pieds supportant une structure dans laquelle se trouve l'entrainement de l'installation, composé du moteur électrique principal et du moteur thermique de secours. Cette gare assure également la tension de l'installation grâce à deux vérins situés sous la partie mobile de la gare. Les skieurs se présentent sous la structure à l'arrière de la gare, et sont guidés à l'embarquement par un tapis. Le poste de conduite principal se trouve ici, accolé à la gare.

 

Situation des appareils au col de Merdassier :

La gare du téléski de la Chevrette (à gauche) et du télésiège du Chevreuil (à droite) :

Le télésiège vue de son accès : 

Vues sur les deux gares :

Vues sur la gare du téléski de la Chevrette :

Vues sur la gare du télésiège du Chevreuil :

L'embarquement :

 

 

La ligne du téléski de la Chevrette

La ligne est très courte et est quasiment linéaire sur la totalité du parcours.

La ligne comporte 2 pylônes numérotés de 1 à 2. Dans l'ordre de la montée, cela donne :

  • P1 : S/S avec une poulie incliné à 90°
  • P2 : SC/SC

 

Vues sur la ligne :

Vue aérienne de la ligne avec l'emplacement des pylônes : 

Vue générale des lignes du téléski de la Chevrette et du télésiège du Chevreuil :

La totalité de la ligne vue du départ de l'installation :

Vue sur la ligne :

La totalité de la ligne vue de la piste des Genêts :

Pylône 1 :

Portée entre les pylônes 1 et 2 :

Pylône 2 :

 

 

La gare amont du téléski de la Chevrette

La gare amont est située à 1528 mètres d'altitude, en montant sur la Tête de Cabeau. Elle est constituée d'une simple poulie de retour tension par contrepoids montée sur un pylône tubulaire.

Au niveau du lâcher de la perche :

Le pylône 2 et la gare vue du télésiège du Chevreuil :

Vues sur la gare :

 

 

La ligne du télésiège du Chevreuil

En sortie de gare, on commence par une petite montée jusqu'au pylône 2 où la ligne se radoucie pour poursuivre tranquillement sa route dans les alpages. On passe ensuite à proximité de la gare amont du téléski de la Chevrette entre les pylônes 3 et 4. Après le pylône 5, on passe au-dessus d'une route d'accès aux nombreuses résidences présentes dans le secteur. Par la suite, on traverse un petit bois où la ligne remonte légèrement avant de se rétablir jusqu'à l'arrivée.

La ligne comporte 11 pylônes numérotés de 1 à 11. Dans l'ordre de la montée, cela donne :

  • Gare aval : 16C/16C 
  • P1 : 12C/16C
  • P2 : 8S/8S
  • P3 : 8S/4S
  • P4 : 8S/6S
  • P5 : 8S/6S
  • P6 : 2C4S2C/2S6C2S
  • P7 : 4S/4S
  • P8 : 6S/4S
  • P9 : 8S/6S
  • P10 : 4S/4S 
  • P11 : 8S/8S

 

Vues sur la ligne :

Vue aérienne de la ligne avec l'emplacement des pylônes : 

Vue générale des lignes du téléski de la Chevrette et du télésiège du Chevreuil :

Le début de la ligne vue du départ de l'installation :

Le début de la ligne vue depuis la piste des Girolles :

Le milieu de la ligne avec la traversée du bois : 

Vue arrière de la ligne : 

Les Girolles sous la neige et le soleil : 

La fin de la ligne avec la piste des Girolles à gauche :

Pylône 1 :

Pylône 2 :

Pylône 3, on monte tranquillement dans les alpages :

Portée entre les pylônes 3 et 4, avec l'arrivée du téléski de la Chevrette à gauche :

Pylône 4 :

Un siège (ils sont numérotés de 2 à 100, le n°1 étant la nacelle de service) :

Pylône 5, après lequel on survole une des routes de desserte des résidences présentes sur le versant :

Portée entre les pylônes 5 et 6 :

Pylône 6, seul support/compression de la ligne :

Pylône 7 :

Pylône 8, la ligne monte toujours de manière régulière :

Portée entre les pylônes 8 et 9, avec la piste des Girolles à droite :

Pylône 9 :

Pylônes 10 et 11 d'arrivée :

 

 

La gare amont du télésiège du Chevreuil

La gare amont est située à 1660 mètres d'altitude au sommet de la Tête de Cabeau. Elle est constituée d'une simple poulie de retour fixe.

Les pylônes 10, 11 et la gare amont :

Vues sur la gare :

 

 

Conclusion

Les appareils du Chevreuil demeurent aujourd'hui des appareils essentiels à Manigod. Le télésiège, outre sa desserte des pistes du secteur, est immanquable car il permet également la jonction avec le secteur voisin de la Croix-Fry. Quant au téléski, il continue toujours d'attirer une foule de débutants, pressés de goûter aux joies de la glisse. Ces deux remontées, malgré leur âge, sont en parfait état de marche et assurent parfaitement leurs rôles : il n'y a donc pas de projets de remplacement.

 

Retour à la page des remontées mécaniques de Manigod